Fiasco Agrandir l'image

Fiasco

Nada

Troisième roman de Nada, après Hécatombe et Démolition : Fiasco !

''Un désordre sanglant et monstrueux, désespéré, aussi dérangeant qu’unique. Un grand hurlement littéraire.''

Plus de détails

13,00 € TTC

 Dark mène de front sa carrière professionnelle au ministère de la Santé et sa vocation d'écrivain. Sur le point de publier son quatrième roman, il a pour amis Képi. Celui-ci, ex-légionnaire, se consacre à la photo et prépare l'exposition qui va révéler son talent au public.

Go, Hype, Sand, Arno, Makak et le reste de leurs proches évoluent dans les milieux interlopes de l'art et de la nuit. La plupart composent de la poésie et scandent leurs textes en public lors de soirées à thème.

A l'issue d'un réveillon de Saint-Sylvestre particulièrement orgiaque leurs destinées vont basculer dans le pire.

Condamnés à mort par une vie dont ils ont totalement perdu la maîtrise, il vont un à un courir à leur perte.

Après Démolition et Hécatombe, Nada poursuit son immersion dans les ténèbres. Rapidement, le ton est donné, celui que l’on attendait de l’écrivain : c’est hard. Les scènes de sexe sont crûes, et décrivent parfois pendant des pages entières les relations, qu’elles soient hétérosexuelles ou homosexuelles. Rien n’est suggéré dans les actes, tout est limpide, d’une manière presque naturaliste. D’ailleurs, la puissance d’évocation de Nada est illimitée : l’auteur ne s’interdit absolument rien, et n’épargne pas son lectorat. En ce sens, il est très probablement le plus radical du genre. Dans cet ouvrage, il dresse le portrait d’une dizaine de protagonistes qui vont, à un moment ou un autre, entrer en collision. Entre eux. Entre leurs appétits de vie. Entre leurs convoitises de mort. Prisonnier passionné de slam. Tueurs de bobos. Photographe rongé par son art. Consommateurs de drogue prêts à tout pour obtenir un shoot. Petits bourgeois porteurs de bonne conscience mais corrodés par des vices innommables. On sait rapidement que tout ce système va exploser, voire imploser, et que les éclats seront mortels. Indéniablement, Nada fait mal. Très mal. À la tête. Aux tripes. À tous ces organes de l’organisme humain auxquels son opus s’adresse. Si l’on peut regretter que l’ensemble ne soit pas toujours ramassé autour d’une seule intrigue centrale, telle une colonne vertébrale scénaristique, l’histoire retournera certainement le lecteur, si celui-ci a eu l’estomac suffisamment solide pour aller au bout. Fiasco s’apparente à une partie de billard américain. Les personnages sont regroupés, puis le joueur éclate cette formation avec une boule unique. Les billes vont ensuite se caramboler, sortir du tapis, disparaître dans les trous. Un désordre sanglant et monstrueux, désespéré, aussi dérangeant qu’unique. Un grand hurlement littéraire.

 

Nada

Nada est né en 1958. Ex-héroïnomane, il travaille aujourd'hui au ministère de la Santé. Hécatombe est son premier roman. Transfuge du Slam, Nada a su méler poésie et rock avec le groupe Spoke Orkestra. Passionné de litterature noire, il convie ses lecteurs à une descente aux enfers digne des pires héros du genre.  Interview


Interview littéraire - Nada (Hécatombe)
envoyé par alexishassler. - Plus de vidéos de blogueurs.

 

ISBN 2842195076
Date de parution 09/2010
Seriel NC
Nombre de pages 292
Hauteur 170
Largeur 115
Epaisseur 18

28 autres articles dans la même catégorie :