La disparition de Perek Agrandir l'image

La Disparition de Perek

Le Tellier (Hervé)

89

Qui était Philippe Perek, enlevé, et retrouvé carbonisé sur un terrain vague de banlieue ? Un dealer exécuté pour l'exemple, un étudiant en assyriologie sans histoire, ou tout simplement un jeune orphelin trop curieux ? Qui est ce chirurgien pourchassé par des tueurs parce qu'il en sait trop ? ...

Plus de détails

8,00 € TTC

Qui était Philippe Perek, enlevé, et retrouvé carbonisé sur un terrain vague de banlieue ? Un dealer exécuté pour l'exemple, un étudiant en assyriologie sans histoire, ou tout simplement un jeune orphelin trop curieux ? Qui est ce chirurgien pourchassé par des tueurs parce qu'il en sait trop ? Parce que ce jeune orphelin n'est pas sans lui rappeler quelqu'un, Gabriel Lecouvreur décide de partir à la recherche de son identité et de ses meurtriers. Grâce à l'assistance d'un légiste sympathique et déterminé, le Poulpe lève un coin du voile sur une machination d'envergure planétaire, et trouve un nouveau sens aux mots d'exploitation de l'homme par l'homme.

Le Tellier (Hervé)

Hervé Le Tellier est un écrivain français né le 21 avril 1957.

Auteur de romans, nouvelles, poésies, théâtre, Hervé Le Tellier est aussi l'auteur de formes très courtes, souvent humoristiques, dont ses variations sur la Joconde. Il a été coopté à l'Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle) en 1992 (simultanément au poète allemand Oskar Pastior), et a publié sur l'Ouvroir un ouvrage de référence : Esthétique de l'Oulipo. Il a participé à l'aventure de la série « Le Poulpe », avec un roman, La Disparition de Perek, adapté également en bande dessinée.

Mathématicien de formation, puis journaliste — diplômé du Centre de formation des journalistes à Paris (promotion 1983) — il est linguiste et spécialiste des littératures à contraintes. Éditeur, il a fait publier plusieurs ouvrages au Castor Astral comme What a man !, de Georges Perec, et Je me souviens de « Je me souviens », de Roland Brasseur.

Avec d'autres artistes et écrivains, comme Henri Cueco, Gérard Mordillat, Jacques Jouet, et Jean-Bernard Pouy, il participe depuis 1991 à l'émission Des Papous dans la tête animée par Françoise Treussard sur France Culture, ainsi qu'à l'émission de Caroline Broué, « La Grande Table »1.

Chroniqueur dans les années 1990 sous le pseudonyme de "Docteur H" à La Grosse Bertha, qui refondera bientôt Charlie Hebdo, il collabore quotidiennement, depuis 2002, à la lettre électronique matinale du journal Le Monde, par un billet d'humeur intitulé Papier de verre, ainsi qu'à la revue Nouvelles Clés, où il anime depuis 2009 la page Retrouver du non-sens.

Il est enfin, avec Frédéric Pagès, journaliste au Canard enchaîné, l'un des fondateurs des Amis de Jean-Baptiste Botul (1896-1947), philosophe fictif de tradition orale.

Il a reçu en 2013 le Prix de l'Humour noir pour sa traduction (factice) des Contes Liquides de Jaime Montestrela, un auteur portugais dont il a inventé l'œuvre et la biographie. Son dernier texte, Moi et François Mitterrand, est le récit d'une correspondance entre un personnage portant son nom et François Mitterrand, correspondance poursuivie avec les présidents de la République lui ayant succédé.

ISBN 2842190971
Code collection 100
Date de parution 15/10/1997
Seriel 89
Nombre de pages 140
Hauteur 175
Largeur 113
Epaisseur 8

30 autres articles dans la même catégorie :