Tropique du grand cerf Agrandir l'image

Tropique du grand cerf

Cherel (Guillaume)

71

Sous les tropiques, les requins de terre sont aussi voraces que les requins de mer... Lesquels boufferaient bien du Poulpe en guise d'apéro. Que vient faire Gabriel Lecouvreur dans cette galère ? Comprendre pourquoi Clovis Legonidec, dit "le Javanais" - un vieil anar libertin, autoproclamé parrain d'adoption du Poulpe ...

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

10,00 € TTC

Sous les tropiques, les requins de terre sont aussi voraces que les requins de mer... Lesquels boufferaient bien du Poulpe en guise d'apéro. Que vient faire Gabriel Lecouvreur dans cette galère ? Comprendre pourquoi Clovis Legonidec, dit "le Javanais" - un vieil anar libertin, autoproclamé parrain d'adoption du Poulpe - s'est fait descendre comme un chien au cours d'un "râlé-poussé" qui a mal tourné. Découvrir comment le vieux motard javanais est mort d'un coup de fusil venu de nulle part. Piger qui avait intérêt à faire disparaître l'empêcheur de zaffairiser en rond.

Cherel (Guillaume)

Guillaume Cherel, né à Paris en 1964, est un écrivain et journaliste français, auteur de romans, de polars, d'essais, de récits de voyage et de livres pour enfants.

Indépendant en tant que journaliste, il conserve cette autonomie d'esprit pour affirmer, au fil de ses romans, un ton à part et des idées décalées. Des banlieues de son enfance jusqu'aux États-Unis période Obama, il livre son regard personnel sur un monde en profonde mutation.

Guillaume Cherel passe son enfance à Bagnolet et à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, au sein d'une famille de culture communiste, tendance Pif Gadget, ex-ORTF et SFP. Après des études rapidement achevées, après avoir abandonné tout espoir de devenir footballeur professionnel, il se lance dans une vie active tumultueuse et marquée par l'éclectisme. Journaliste avant tout, d'abord dans le sport puis la critique littéraire, il a, entre autres jobs, été assistant-réalisateur et "car-sitter" à New-York. L'écriture lui apparaît alors comme le meilleur moyen de s'offrir une vie libre et aventureuse. Il parcourt alors le monde, des Comores en Chine, en passant par le Maghreb et l'Afrique francophone.

En 1986, Guillaume Cherel abandonne ses études de Lettres à la Sorbonne puis fait ses premiers pas en tant que journaliste dans les pages "sports" de l'Humanité. Il pigera ensuite pour Révolution, Regards, Politis,Technikart, VSD et deviendra critique littéraire pour Le Pointet et l'Humanité.

Grand voyageur, le jeune écrivain a bourlingué un peu partout dans le monde avant de s'installer dans un village près de Toulouse en 2002. Depuis 2009, il vit de nouveau à Paris.

Guillaume Cherel est père d'une fille, Louna, née en 1999.

Lancé grâce à la série du Poulpe, dont il écrit le no  71, Tropique du Grand Cerf, en 1996, Guillaume Cherel obtient à deux reprises la bourse Stendhal-Cultures France : en 2004 pour Les Pères de famille ne portent pas de robe (Julliard) et en 2008 pour Sur la route again (paru chez Transboréal en 2013).

Ses nombreux ouvrages publiés ayant connu un succès critique mais ne suffisant pas à assurer l'ordinaire, Guillaume Cherel continue de piger à droite et à gauche, à VSD ainsi que sur le site culturel La Grande Parade.

ISBN 2842190726
Code collection 100
Date de parution 15/06/1997
Seriel 71
Nombre de pages 154
Hauteur 175
Largeur 113
Epaisseur 10

30 autres articles dans la même catégorie :