Alba Capra Agrandir l'image

Alba Capra

Matalon (Anne)

75

Max Ekhart et Hélvéticus Noiret, détectives privés, sont engagés par Oedipia Sinclair, qui désire savoir pourquoi le docteur Paul Kérérian, obstétricien à l'Hôpital américain de Neuilly, lui a légué sa fortune...

Plus de détails

8,00 € TTC

Max Ekhart et Hélvéticus Noiret, détectives privés, sont engagés par Oedipia Sinclair, qui désire savoir pourquoi le docteur Paul Kérérian, obstétricien à l'Hôpital américain de Neuilly, lui a légué sa fortune, elle qui le connaissaît à peine.

Kérérian est mort alors qu'il venait enfin d'obtenir la brebis lui permettant de mener à bien ses recherches sur les perceptions intra-utérines. Mais pourquoi cachait-il à ses proches sa passion pour la peinture à l'huile ? Pourquoi ne peignait-il que des aveugles ou des incendies ? Pourquoi Max Ekhart devient-il soudainement bègue ? Pourquoi Hélvéticus Noiret se fait-il agresser par une folle en bigoudis ? Pourquoi Oedipia Sinclair est-elle tout le temps fourrée à l'ambassade de Mongolie ? Et qui sont ces adorateurs de la chèvre blanche qui sévissent au lycée Charlemagne ?

Après le très remarqué Petit abécedaire des entreprises malheureuses, ce deuxième roman de Anne Matalon, placé sous le double signe de l'absurde et de l'Oulipo, aurait fait le bonheur de Georges Perec.

Matalon (Anne)

Anne Matalon, née le 7 juillet 1959 à Genève et morte le 10 juillet 2012, est une femme de lettres française, auteure de romans policiers, de romans littéraires et d'essais.

Elle est la fille de Benjamin Matalon, psycho-sociologue, et de Josette Bornand, citoyenne suisse née à Neuchâtel.

Anne Matalon effectue des études de philosophie. À partir de 1986, elle entre comme documentaliste à la Caisse des dépôts et consignations, où elle occupera par la suite plusieurs postes dans les services de communication interne.

En 1996, elle publie son premier roman, Petit Abécédaire des entreprises malheureuses dans lequel « avec ironie, (elle) tourne en dérision la vie quotidienne d'une grande entreprise, lieu d'enjeux et de rivalités dérisoires ». En 1997 paraît Alba Capra, une « intrigue d'une grande fantaisie ». Pour Laurent Greusard, collaborateur du Dictionnaire des littératures policières, ces « deux ouvrages manient avec bonheur l'humour distancié et se jouent des poncifs du genre policier ». En 2002, elle est lauréate du prix Alberto-Benveniste pour son roman Conférence au club des intimes.

En 1998, elle est atteinte d'un cancer des ovaires contre lequel elle se battra avec vaillance pendant quatorze ans. Pendant les rémisssions, elle trouvera le temps, le courage et l'énergie de créer une entreprise innovante, L'Embellie, près de la Bastille à Paris. Le lieu est à la fois un magasin cosy où les femmes atteintes du cancer vont trouver en un seul lieu tout ce dont elles ont soudainement besoin : des prothèses, des vêtements adaptés, mais aussi des colifichets, de quoi se faire belles (car "Une femme malade n'est pas que malade !") des livres pour mieux comprendre leur maladie, mais surtout une écoute, et des ateliers de différentes disciplines de développement personnel : yoga, hypnose, qi-cong, maquillage...

Elle est également l'auteure de deux essais traitant du cancer.

Elle meurt de cette maladie en juillet 2012. Un film réalisé par Anne Kunvari, Le Moment et la Manière retrace son combat contre le cancer.

ISBN 2842190769
Code collection 102
Date de parution 15/07/1997
Seriel 75
Nombre de pages 198
Hauteur 175
Largeur 114
Epaisseur 12

30 autres articles dans la même catégorie :