Sam suffit Agrandir l'image

Sam suffit

Vallet (Jacques)

6

Quand un troisième acteur d'En attendant Godot disparaît dans un petit théâtre de Paris, Pierre de Gondol prend l'affaire en main. Qui élimine ainsi les amants de la copine d'Iris, la belle et très libre Isabelle ? Pourquoi utiliser le cadre de la pièce de Samuel Beckett (1906-1989), dit le Grand Sam ? ...

Plus de détails

15,00 € TTC

Quand un troisième acteur d'En attendant Godot disparaît dans un petit théâtre de Paris, Pierre de Gondol prend l'affaire en main. Qui élimine ainsi les amants de la copine d'Iris, la belle et très libre Isabelle ? Pourquoi utiliser le cadre de la pièce de Samuel Beckett (1906-1989), dit le Grand Sam ? Le libraire doit remonter loin dans le temps, jusqu'aux bûchers religieux du dix-septième siècle, pour éclaircir ce mystère où grouille une foule de littérateurs, de théâtreux. Et l'enquête littéraire se complique encore quand les personnages mêmes s'en mêlent, Godot en tête. Alors Pierre de Gondol a bien besoin de l'aide de plusieurs siècles d'écrivains, de Lafcadio Hearn à Théophile de Viau (1590-1626), en passant par les deux Balzac (Honoré et Guez), pour découvrir les troubles d'une cervelle criminelle. Et les liens qui unissent le réel et l'imaginaire

Vallet (Jacques)

Jacques Vallet est un écrivain français, né à Stenay (Meuse) le 16 février 1939.

Auteur de romans, nouvelles, poèmes, Jacques Vallet est aussi journaliste, critique littéraire et de théâtre. Il a également écrit des ouvrages sur des peintres de sa génération, et leur a consacré de nombreux articles. Il a participé à la série « Le Poulpe », avec un roman, L’amour tarde à Dijon, adapté également en bande dessinée.

Il est le fils d’un horticulteur, Jean Vallet (1899 - 1979), et d’Andrée Clarac (1905 - 1979) originaire de la Martinique. Après quelques années dans l’enseignement, il se consacre au journalisme. Il travaille dans différents journaux, notamment Val-de-Marne Industries (1968 - 1984), Libération (1986 - 1991). Puis critique littéraire aux Inrockuptibles (1995 - 1998).

À vingt ans, il participe à la création d’une compagnie de théâtre à Avignon avec Hubert Jappelle. Expérience qu’il renouvelle à Paris avec Yann Le Bonniec.

À son arrivée à Paris, dans les années 1960, il publie un premier recueil de poèmes (Les Chiens de la nuit) et participe à la revue de poésie Strophes avec Philippe Ferrand, Daniel Abadie, Daniel Templon.

Voyages au Moyen-Orient, au Japon.

En 1977, il crée et anime la revue Le Fou parle qui réunit jusqu’en 1984, au long de trente numéros, plus de six cents artistes graphiques et écrivains, dont Georges Perec, Rezvani, Philippe Soupault, François Bott, Jean-Luc Hennig, Roland Jaccard, André Laude, André Rollin, Gilbert Lascault, Roland Topor, Jean-Pierre Desclozeaux, Kerleroux, Roman Cieslewicz, Olivier O. Olivier, André François, Lise Le Cœur, Denis Pouppeville etc. Pendant trois ans, Jacques Vallet anime, avec le peintre Christian Zeimert, une émission artistique sur Radio libertaire. Il collabore également au Monde libertaire.

Il reçoit en 1979 le Grand Prix de l’Humour noir pour Le Fou parle.

Avec d’autres artistes et écrivains, comme Henri Cueco, Gérard Mordillat, Jacques Jouet, Hervé Le Tellier, Lucas Fournier, Patrice Delbourg ou Jean-Bernard Pouy, il participe depuis 1992 à l’émission fondée par Bertrand Jérôme et animée par Françoise Treussard sur France Culture Des Papous dans la tête.

Depuis 2012, Jacques Vallet est chroniqueur de théâtre au Canard enchaîné.

ISBN 2842193288
Code collection 121
Date de parution 02/11/2001
Seriel 6
Nombre de pages 252
Hauteur 210
Largeur 140
Epaisseur 18

9 autres articles dans la même catégorie :